Catégories
design

Comment réussir un design sprint ?

Le design sprint est une partie essentielle du processus de développement de produits pour de nombreuses entreprises. En effet, il fournit un cadre structuré pour concevoir, prototyper et tester rapidement de nouvelles idées. C’est une méthode qui permet aux équipes de valider rapidement leurs hypothèses. Elle les aide aussi à prendre des décisions fondées sur des données précises.

Toutefois, la réussite d’un design sprint nécessite une planification et une exécution minutieuses. Dans cet article, vous découvrirez donc les étapes clés d’un design sprint réussi.

Définir le problème à résoudre à partir du design sprint

La première étape d’un design sprint réussi consiste à définir le problème que vous essayez de résoudre. Il s’agit ici d’identifier les principales parties prenantes et de comprendre leurs besoins et leurs difficultés. Pour ce faire, vous pouvez effectuer des recherches sur les utilisateurs, analyser les avis des clients ou mener des entretiens. 

Une fois que vous avez bien compris le problème, vous pouvez définir un énoncé clair pour le design sprint.

Création d’une équipe interfonctionnelle pour le design sprint 

Le design sprint nécessite une équipe interfonctionnelle comprenant les membres de différents services comme le marketing, l’ingénierie et la conception. Chaque membre apporte un point de vue unique qui peut aider à identifier les zones d’ombre et à générer de nouvelles idées. Assurez-vous que tous approuvent le problème énoncé et les objectifs du design sprint.

Cela permettra de s’assurer que tout le monde travaille dans le même sens.


Lire aussi : Product designer : qui est-il et quelles sont ses missions ?


Déroulement d’un design sprint 

Voici donc un design sprint de cinq jours avec une planification précise pour dynamiser votre processus de conception rapidement.

Jour 1 : Cartographie et esquisse

Le premier jour du design sprint est consacré à la cartographie et à l’esquisse. Il s’agit de créer une représentation visuelle du problème et de réfléchir à des solutions potentielles. Commencez par créer une “feuille de route” qui décrit l’expérience de l’utilisateur et les points douloureux. Vous identifierez ainsi les domaines dans lesquels des améliorations peuvent être apportées. 

Une fois que vous avez bien compris le parcours de l’utilisateur, vous pouvez commencer à esquisser des solutions potentielles. Veillez à ce que tous les membres de l’équipe esquissent leurs idées, même si elles sont approximatives ou incomplètes. Ainsi, une panoplie d’idées prendra corps et chaque membre se sentira impliqué dans le processus d’idéation.

Jour 2 : Choix des solutions

Le deuxième jour, l’équipe examine toutes les esquisses et choisit les solutions les plus prometteuses. Dans cette optique, chaque membre de l’équipe vote pour trois solutions préférées dans un processus de sélection par points. Une fois que l’équipe a identifié les solutions les plus prometteuses, elle peut commencer à construire un storyboard. Ce dernier décrit le parcours de l’utilisateur à travers le produit.

Jour 3 : le prototypage

Le troisième jour est consacré au prototypage. Créez un prototype simple pour tester le produit avec les utilisateurs, en utilisant une approche basse fidélité. Le prototype disponible doit être convivial, simple d’utilisation, fournissant suffisamment de détails pour communiquer ses caractéristiques et avantages principaux.

Pour cela, utilisez un outil comme Figma ou Sketch afin de créer un prototype facile à naviguer et à comprendre. En outre, l’équipe doit aussi élaborer un script détaillé décrivant le parcours utilisateur et les tâches à accomplir avec le produit.

Jour 4 : tests auprès des utilisateurs

Le quatrième jour, l’équipe effectue des tests auprès des utilisateurs afin de valider les hypothèses formulées lors du design sprint. Le recrutement des utilisateurs correspondant au public cible est une priorité. Après cette étape, les utilisateurs se doivent d’effectuer des tâches à l’aide du prototype. C’est à ce moment que l’équipe observe le comportement de l’utilisateur et lui pose des questions sur son expérience. 

L’objectif de recueillir les domaines dans lesquels le produit peut être amélioré et de préparer la prochaine itération du prototype.

Jour 5 : Itération et planification

Enfin, le dernier jour du design sprint est consacré à l’itération et à la planification. Avec les commentaires reçus lors des tests utilisateurs, l’équipe identifie les domaines dans lesquels le produit peut recevoir des améliorations. L’équipe doit également créer un plan pour les prochaines étapes du processus de développement du produit

Somme toute, pour réussir un design sprint, il faut une planification, une exécution et une collaboration minutieuses. En suivant donc ces étapes clés, vous pouvez créer un cadre structuré pour concevoir, prototyper et tester rapidement de nouvelles idées. Avez-vous déjà coordonné un design sprint afin de prendre des décisions fondées qui contribueront au succès de votre produit ?

Par Olivier

Polyvalent et multitâche, Olivier Max est avant tout un passionné de culture générale et de communication. Sa solide expérience et son expertise dans plusieurs domaines de compétence en font un Rédacteur Web chevronné. Il apporte une réelle valeur ajoutée à l'équipe de Bew Web Agency avec ses analyses pertinentes et ses articles de qualité. Manier les mots et dompter la SERP sont pour lui, un jeu d’enfant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile