Le blog qui vous aide à maîtriser le digital et développer votre visibilité en ligne !
401, rue des Pyrénées 75020 Paris

Guide complet sur les balises schema.org pour améliorer le référencement

améliorer le référencement

De nombreuses pratiques peuvent vous aider à améliorer le référencement de votre site web dans les SERP. Parmi les plus en vogue figure le balisage schema.org. Que faut-il en savoir davantage ? Quels sont les principaux avantages liés à leur utilisation ?

Schema.org : qu’est-ce que c’est ?

balisage pour améliorer le référencement

Schema.org est un standard de balisage sémantique lancé par un partenariat entre Google, Yahoo, Bing et Yandex en 2011. Il est conçu pour permettre aux propriétaires de sites web de fournir des métadonnées structurées sur leur contenu. Lorsque vous ajoutez directement ces données au code HTML des pages, elles permettent aux moteurs de recherche d’afficher le contenu de façon pertinente.

Les balises standardisées qu’offre schema.org couvrent différents types de données. Par exemple, elles permettent de décrire des éléments spécifiques d’une page web. Il peut s’agir de produits, d’événements, d’avis ou d’entreprises. Les agences digitales utilisent très souvent ces outils, notamment pour aider leurs clients à améliorer le référencement‌ de leurs sites.

Quels sont les types de balisage schema pris en compte par Google pour améliorer le référencement ?

Google prend en charge de nombreux types de balisage schema pour aider à décrire divers types de contenu sur les pages web. Ces balises structurées aident les moteurs de recherche à mieux classer les contenus par catégorie. Cela peut conduire à des présentations plus riches dans les résultats de recherche. Parmi les types de balises Schema que vous pouvez utiliser, vous avez le balisage logo, le balisage product et le balisage how-to. Chacun d’eux a ses propriétés pour décrire de manière détaillée le contenu correspondant.

Le balisage how-to

Le balisage how-to est une balise schema utilisée pour marquer du contenu qui présente des guides étape par étape ou des tutoriels. En conséquence, Google peut afficher des extraits enrichis (rich snippets) dans les résultats de recherche. Pour y parvenir, il peut présenter des aperçus de chaque étape du tutoriel directement sur la page de résultats. 

Le balisage logo

Le balisage logo est utilisé pour aider les moteurs de recherche à identifier le logo officiel de votre entreprise sur votre site web. En l’ajoutant, vous fournissez des informations précises sur l’emplacement du logo, sa taille, son format et d’autres détails techniques. Cela peut donc aider Google et d’autres moteurs de recherche à indexer l’élément plus facilement.

Le balisage Review

Certains utilisent le balisage Review pour marquer des évaluations ou des avis sur un produit, un service ou un contenu sur le site. Lorsque vous le mettez en place correctement, il peut entraîner l’affichage des notations par étoiles dans les résultats de recherche. Ces dernières peuvent apparaître sous forme de rich snippets, ce qui donne aux utilisateurs un aperçu rapide des avis. Cela peut avoir un impact significatif sur le comportement des utilisateurs.

Le balisage Local Business

Le balisage Local Business permet de marquer les informations détaillées sur une entreprise locale. Il s’agit notamment de l’adresse, du numéro de téléphone, des heures d’ouverture ou encore des avis. Lorsque vous implémentez de façon correcte ce balisage, il peut aider les moteurs de recherche à mieux comprendre les détails d’une entreprise locale. Ces derniers utilisent ces informations pour générer des Panels d’entreprise dans les SERP, souvent affichés sur le côté droit ou en haut des résultats.

Le balisage Product

Le balisage de produit est utilisé pour fournir aux moteurs de recherche des informations sur les produits que vous avez listés sur votre site. En l’intégrant, vous permettez à ces moteurs de comprendre les détails de vos produits. Il peut s’agir du nom, de la description, du prix et de la disponibilité. Le but est d’améliorer la manière dont Google affiche ces informations dans les SERP. Par exemple, cela peut entraîner l’affichage d’un extrait enrichi avec une image du produit, ce qui peut augmenter la probabilité de clic.

Quels sont les avantages à utiliser les balises schema.org pour améliorer le référencement ?

Les balises schema.org ou les données structurées offrent de nombreux avantages pour le référencement. Par exemple, elles peuvent aider à améliorer les capacités d’exploration des moteurs de recherche et l’expérience utilisateur.

Amélioration des capacités d’exploration des moteurs de recherche

Les balises schema.org améliorent significativement la manière dont les moteurs de recherche comprennent et interprètent le contenu d’une page web. En effet, lorsque vous les ajoutez, vous fournissez des indices explicites sur le contenu spécifique de la page en question.

Cela permet une exploration plus précise et une indexation plus pertinente. En d’autres termes, les moteurs peuvent l’afficher de manière plus efficace dans les SERP, lorsque cela correspond aux requêtes des utilisateurs.

Optimisation de la visibilité des pages et du taux de clics

Le balisage de données structurées peut améliorer le référencement de votre site dans les SERP. Le balisage lui-même n’affecte pas directement le classement. Cependant, il a un impact majeur sur la manière dont le contenu est présenté dans les résultats. En effet, en utilisant les balises de données structurées telles que schema.org, Google comprend mieux le contexte et la signification du contenu. Cela peut conduire à l’affichage de rich snippets mis en avant dans les résultats. 

Ces extraits enrichis attirent souvent davantage l’attention, puisqu’ils fournissent des informations pertinentes. Ainsi, lorsque votre site apparaît avec un extrait mis en vedette, il bénéficie d’une plus grande visibilité et d’une meilleure exposition. Dans ce contexte, la probabilité que les utilisateurs cliquent sur votre page par rapport aux autres résultats est très élevée. De plus, avec la position zéro, votre contenu se positionne en tête des résultats, ce qui vous donne une opportunité de leadership sur le sujet.

Amélioration de l’expérience utilisateur

Les balises shema.org peuvent aider à améliorer l’expérience utilisateur sur les moteurs de recherche. Elles permettent aux moteurs d’afficher des informations spécifiques directement dans les SEPS. Cela donne aux utilisateurs un aperçu du contenu de votre page sans avoir à cliquer. Ces derniers peuvent ainsi déterminer rapidement la pertinence de votre site par rapport à leur recherche. 

De plus, certaines balises de données structurées, comme les balises de navigation, peuvent aider les utilisateurs à naviguer plus efficacement sur votre site. Cela réduit le temps passé à chercher des informations et améliore la satisfaction globale des internautes.

Comment mettre en place le balisage schema.org pour améliorer le référencement ? 

améliorer le référencement avec balise schema

Pour intégrer des données structurées, il existe trois formats principaux utilisés. Il s’agit de JSON-LD, microdata et RDFa. Parmi ces derniers, Google préconise d’utiliser JSON-LD, soit JavaScript Object Notation for Linked Data. Cela se justifie par le fait que ce langage est facile à comprendre pour les développeurs et les moteurs de recherche. Pour faciliter l’ensemble du processus, Google met à disposition son outil d’aide au balisage, Structured Data Markup Helper. Pour l’utiliser, vous devez suivre plusieurs étapes.

Étape 1 : Le choix du type de balisage

Pour mettre en place des balises schema.org, la première étape consiste à choisir le type de balisage de schéma que vous souhaitez appliquer à votre contenu. L’outil propose une liste d’options qui représentent différents types de données structurées à marquer. Chaque option est un schéma correspondant à un type de contenu particulier tel que :

  • Des articles
  • Des événements
  • Des produits
  • Des entreprises locales.

Vous devez sélectionner le type qui convient le mieux au contenu de la page que vous souhaitez baliser. Par exemple, si vous marquez une page qui présente des informations sur un événement, vous choisirez l’option « Événements ». S’il s’agit d’une page qui décrit un produit à vendre, vous opterez pour « Produits ».

Étape 2 : L’ajout de l’URL ou du code HTML pour améliorer le référencement

Une fois que vous avez sélectionné le type de balisage de schéma, vous devez fournir l’URL de la page que vous balisez. Si vous choisissez d’entrer l’URL, vous devez copier l’adresse web de la page. Ensuite, vous pouvez la copier dans l’espace prévu à cet effet dans l’outil de Google. 

En alternative, vous avez la possibilité de copier-coller le code HTML de la page directement dans l’outil. C’est la méthode recommandée lorsque vous travaillez sur une page qui n’est pas encore publiée en ligne. Il en est de même pour les professionnels qui préfèrent travailler avec le code brut.

Dans un cas ou l’autre, l’outil Structured Data Markup Helper charge la page ou analyse le code. Cela vous permet de marquer les éléments qui correspondent au type de balisage de schéma que vous aviez préalablement sélectionné.


Lire aussi : Comment utiliser les balises HTML pour le référencement site web ?


Étape 3 : La sélection des éléments de balisage pour améliorer le référencement

À cette étape, l’outil affiche la page web ou le code HTML fourni. Il vous revient d’identifier les éléments spécifiques de ladite page qui correspondent aux données structurées que vous souhaitez baliser. Par exemple, pour une page d’article, vous pouvez identifier le titre de l’article, la date de publication, l’auteur ou encore le contenu.

À l’aide de l’outil, vous allez ensuite surligner chacun de ces éléments identifiés comme pertinents pour le type de schéma sélectionné. Par exemple, vous pouvez cliquer sur le titre de l’article puis choisir dans une liste déroulante l’élément « Titre » du schéma d’article. 

Après avoir sélectionné un élément à marquer, l’outil vous propose différentes options correspondant aux types de données structurées du schéma choisi. Vous devez alors associer les éléments de votre contenu à des éléments spécifiques du schéma. Cela indique à Google la manière dont il faut interpréter et classer ces informations par catégorie.

Vous devez répéter ce processus pour chaque élément pertinent de votre contenu. Cela doit se faire jusqu’à ce que vous marquez toutes les données utiles pour le type de schéma que vous avez choisi. En marquant ces éléments, vous parviendrez à créer un balisage JSON-LD qui sera ensuite intégré à votre page. 

Étape 4 : La création du HTML

La cinquième étape consiste à générer le code HTML correspondant aux balises de données structurées que vous avez créées. Pour le faire, vous devez d’abord vérifier et valider les informations que vous avez balisées. Une fois que vous êtes satisfait, l’outil vous permet de générer le code HTML selon le format de balisage qui vous intéresse. 

Vous pouvez par exemple opter pour le balisage en JSON-LD ou en microdonnées. Le plus recommandé est le format JSON-LD, en raison de sa facilité avec laquelle les moteurs de recherche peuvent le lire.

De plus, vous pouvez facilement le modifier, si cela s’avère nécessaire. Une fois que vous avez choisi le format, l’outil vous fournit le code HTML correspondant aux balises de données créées. Vous pouvez ensuite copier ce code qui, visiblement, est prêt à être intégré à la page web appropriée sur votre site. 

Étape 5 : L’ajout du balisage au site

Après avoir généré et copié le code HTML, vous devez accéder à votre système de gestion de contenu (CMS) où vous gérez le contenu de votre site. Il peut s’agir de WordPress, de Drupal, de Joomla ou de tout autre CMS. Une fois que vous y accédez, vous devez trouver la page web spécifique à laquelle vous souhaitez ajouter ces balises de données structurées. Vous devez ensuite accéder à l’éditeur de cette page ou au code HTML, selon le CMS que vous utilisez.

À cette étape, vous pouvez coller le code JSON-LD ou les microdonnées générées à l’endroit approprié de la page. Assurez-vous de l’insérer correctement dans le code source de la page. Cela facilite sa lecture et son interprétation par les moteurs de recherche.

Pour achever cette étape, vous devez enregistrer les modifications apportées à la page. Ensuite, vous devez retourner à l’outil Structured Data Markup Helper pour signaler que vous avez terminé le marquage de données.


Lire aussi : Les 15 thèmes WordPress les plus populaires en 2023


Étape 6 : La vérification des données structurées pour améliorer le référencement

La dernière étape du processus est de vérifier si vous avez correctement implanté le balisage. Pour cette vérification, vous pouvez vous référer à l’outil de test des résultats enrichis de Google. Dans cet outil, vous disposez de deux options, à savoir la saisie de l’URL de la page ou le collage de l’extrait de code utilisé pour le balisage. 

Dans un cas ou l’autre, l’outil procède à l’analyse du balisage pour détecter d’éventuelles erreurs ou des avertissements. Si l’outil détecte des erreurs, vous obtiendrez tous les détails liés à celles-ci. Vous avez la possibilité de les voir à l’écran. Si nécessaire, vous pourrez apporter des modifications directement dans le code. Pour finir, vous pouvez relancer le test en cliquant sur le bouton approprié pour vérifier si le balisage est valide.

Les balises schema.org figurent dans la liste des meilleurs outils pour optimiser le référencement de votre site web. Pour les mettre en place, vous devez suivre un processus bien établi et effectuer des tests afin de vous assurer de leur efficacité. Sur quelle page de votre site envisagez-vous d’intégrer ces balises ? 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *