BEW WEB AGENCY

09.54.62.71.43 APPEL GRATUIT

BPO : analyse des réels atouts et risques liés à l’externalisation des processus d’affaires

Business Process Outsourcing

Contrairement aux idées reçues, l’externalisation n’est pas une pratique propre aux entreprises modernes. Les acteurs dans la filière de fabrication ont exploité jadis cette voie. Elle a réussi à séduire de nombreuses entreprises du secteur tertiaire ainsi que les industries. Alors, le BPO ne comporte-t-il réellement que des avantages ?

 Que savoir sur le BPO ?

L’initial BPO est l’abréviation des termes anglais Business Process Outsourcing. Concrètement, il se traduit en français par processus d’externalisation ou de délocalisation. Certes s’il s’agit d’une pratique pas si ancienne pour les entreprises. Cependant, il faudrait attendre les années 2000 pour voir apparaître les premières offres en matière de BPO.

Par ce concept, l’entreprise va confier certains processus métier qui lui sont propres à un prestataire. Les prestations concernées sont variées, de la gestion de la gestion des ressources humaines à la gestion de relation client, en passant par les achats, la comptabilité, etc. Les prestataires peuvent aussi se charger d’autres missions récurrentes comme la gestion des appels. Dorénavant, l’externalisation missions hautement qualifiées dans le domaine de l’informatique est aussi une pratique courante.

Dans l’Océan Indien, les prestataires œuvrant dans la BPO se démarquent par la diversification de leurs offres. C’est le cas de BpoAction Madagascar  qui garantit des services de qualité en matière de traitement de données, modération de contenus et rédaction web. L’entreprise fait également dans le BPO sur-mesure, la gestion administrative, la gestion de la relation client et l’externalisation des processus métier.

Quels sont les atouts de la BPO ?

Pour le client, le plus grand intérêt du BPO réside dans sa capacité de vous permettre de faire des économies. Un prestataire externe dans un pays étranger peut effectuer certaines de vos tâches à moindre coût. Par ailleurs, la majorité des solutions BPO favorisent la réduction des coûts d’exploitation grâce à l’automatisation des processus.

Le BPO constitue vous donne aussi une vision claire sur les coûts relatifs à certains processus. Parfois, il est difficile de déterminer clairement les dépenses de certaines tâches localisées à différentes échelles de votre organisation. Grâce à la délocalisation/l’externalisation, vous pouvez avoir une idée précise sur ces coûts. Mieux encore, il est question de coûts variables qui peuvent être adaptés à votre activité avec les solutions BPO. Ce qui serait bénéfique pour l’entreprise par rapport aux coûts fixes qu’il faut modeler si vous choisissez de traiter en interne ces tâches.

Ceux en ont fait l’expérience peuvent témoigner aussi d’une grande amélioration de la qualité avec le BPO. Le prestataire qui prend en charge l’externalisation vous fera  bénéficier de son expertise. Il a à sa disposition  une équipe qualifiée capable de s’adapter à tous les besoins de la clientèle. En outre, les entreprises BPO sont en mesure de garantir l’équilibre de travail de différents clients.

Le BPO comporte-il des risques ?

Le premier risque concerne le manque de préparation. Les prestations devraient être bien structurées et documentées avant de confier à un prestataire externe. Il appartient aussi à l’entreprise de proposer avec une métrique qui détaille la performance attendue de chaque acteur. L’externalisation sera vouée à l’échec sans ce préparatif.

Il y a ensuite le risque lié à l’exploitation des données. En effet, l’externalisation oblige le client à créer avec le prestataire des connexions technologiques. Pour se prémunir de ce genre de risque, il faut donc choisir avec soin son fournisseur. Ce dernier doit être en mesure de fournir la qualité recherchée par le client tout en respectant la charte de confidentialité.

Enfin au niveau de la qualité, il pourrait exister une confusion à propos du contrôle de l’activité due aux intérêts divergents entre le prestataire et le client. Pour éviter ce souci, l’idéal est évidemment de bien définir à l’avance les attentes et la part de responsabilité des deux parties.