logo bew web

BEW WEB AGENCY
- Agence Web Paris

09.54.62.71.43 APPEL GRATUIT

Mise à jour de Chrome 100, certains sites web en danger ?

Google Chrome 100

Ce n’est pas une ligne de code qui met les sites web en danger cette fois. C’est plutôt la prochaine mise à jour de Google Chrome, le navigateur web le plus populaire en France. Le simple fait de passer de la version actuelle, 96, au numéro 100 constitue un grand changement. Cela peut provoquer le blocage de certains sites web, ce qui n’est pas sans rappeler l’an 2000. Découvrez dans cet article comment la mise à jour de Chrome 100 pourrait mettre certains sites web en danger.

Google publie Chrome 100

C’est arrivé : Google Chrome 100 est disponible pour tous. Conformément à sa décision, l’entreprise américaine l’a officiellement mis en service depuis le 29 mars. En revanche, le passage à la version à trois chiffres (100) devait faire l’objet d’une mise à jour majeure. Cela ne s’est pas produit.

Bien sûr, la version 100 de Google Chrome offre des fonctionnalités de navigation optimisées. Elle rectifie également plusieurs bugs et défauts de sécurité. La mise à jour numéro 100.0.4896.60 en corrige 28, dont neuf graves.

Quelques nouvelles fonctionnalités sont aussi à noter, mais elles sont techniques et n’attirent pas l’attention des internautes. En fait, elles ne s’illustrent qu’en arrière-plan.

C’est la présentation du nouveau logo qui est la plus évidente pour le grand public. Il n’a aucune signification pratique, notamment parce qu’il s’agit d’une modification minime qui ne fait que supprimer les ombres.

Il a aussi été principalement conçu pour les développeurs et les professionnels de la gestion de contenus web. Cela ne veut pas dire qu’il est sans importance, mais il ne transforme pas l’expérience de navigation quotidienne de millions de personnes dans le monde. Il est, par ailleurs, question d’API permettant de diminuer les chaînes de l’agent utilisateur et le fenêtrage-multi écran.

Les nouveautés de cette mise à jour

La publication de cette version de Chrome a introduit un certain nombre de nouveautés. Quelques-unes sont vraiment notables, d’autres pas forcément.

Le nouveau logo de chrome 100

Tout d’abord, parlons du nouveau logo. C’est un petit changement, mais c’est le premier en huit ans. En fait, une partie des ombres et des couleurs a disparu, laissant un logo plus plat et plus contrasté.

La mise à jour au niveau de la programmation informatique offre, selon le type de système d’exploitation, plusieurs modèles de ce logo.

L’économiseur de données

Deuxièmement, Google, le cœur du moteur Android, prévoit d’abandonner son économiseur de données, le « mode léger » (ou mode simple). Cette fonction s’est avérée utile sur les téléphones, car la consommation de données a diminué de 60 % grâce à la compression des données.

Google a constaté que le problème était moins grave dans certains pays. Il commencera à fermer les serveurs chargés de gérer la compression des données, mais pas la connexion. Sur Android, vous pouvez également passer à Discover ou à votre flux RSS sur la page du nouvel onglet.

L’User Agent

Une autre nouveauté importante est que l’User Agent au cœur du navigateur est passé de deux à trois chiffres. Cette nouveauté met plusieurs sites web en danger, puisqu’ils peuvent planter et ne pas s’ouvrir.

Google semble avoir résolu les bugs trouvés dans plusieurs versions bêta, de façon qu’on note moins d’incompatibilité avec des serveurs. Lorsque vous lancez une présentation à l’aide de Chrome, le navigateur prend désormais en charge le multi écran.

Google donne plusieurs exemples pour aider à comprendre son utilité. Par exemple, l’API de placement de fenêtres-multiécrans vous permet d’identifier les écrans connectés à votre ordinateur et de placer des fenêtres sur des écrans spécifiques.

Dans les programmes de traitement d’images, les fenêtres peuvent être disposées de manière spécifique pour divers outils de traitement. Les bureaux virtuels peuvent afficher les tendances du marché dans plusieurs fenêtres, chacune pouvant être affichée en plein écran.

Enfin, une application de diaporama peut afficher les notes du présentateur sur l’écran principal interne et montrer la présentation sur un projecteur externe.

Comme les années précédentes, cette 100e version contient 28 correctifs, dont neuf corrigent des vulnérabilités critiques. Rien que pour des mesures de sécurité, il est essentiel d’installer cette nouvelle version.

Cliquez sur « Aide », puis sur « À propos de Google Chrome ». Le navigateur téléchargera la mise à jour et lorsqu’elle sera terminée, il suffira de cliquer sur Redémarrer. Après le démarrage de Chrome, une interface affichant les nouvelles caractéristiques de Chrome 100 devrait apparaître.

Google s’inquiète des effets secondaires de Chrome 100

Le problème de Chrome 100 est en fait son numéro de version. En effet, le passage d’un numéro de version à deux chiffres à un navigateur affichant pour la première fois un numéro de version à trois chiffres préoccupait Google.

Cela peut sembler insignifiant, mais l’entreprise craignait que le site ne soit en panne. Le problème était que certains sites ne prenaient pas en charge les navigateurs dont le numéro de version comporte trois chiffres.

Aussi, on soulignait le risque que Chrome 100 soit interprété comme Chrome 10. Le problème était de savoir exactement comment la chaîne de l’agent utilisateur pouvait lire ce fameux numéro.

Le fait que Google n’ait pas retardé la sortie de Chrome 100 est un signe. Il ne pense pas que les préoccupations relatives à l’interprétation de cette chaîne par l’User Agent perturberont internet.

Le moteur appelle donc les responsables de sites web en danger à tester leur comptabilité avec les navigateurs de la version 100. Les développeurs impliqués doivent veiller à ce qu’ils soient correctement compatibles avec les navigateurs supérieurs à la version 100.

Deux solutions possibles pour résoudre le problème

Comme le souligne Mozilla dans son forum, les responsables du développement de chaque navigateur ont un plan de secours. Dans le cas de Chrome, il s’agit de fixer la version à 99.

Il faut ensuite ajouter un indicateur à la partie dite « mineure » de la chaîne User-Agent qui indique le numéro de version majeure réel. En fait, il s’agirait de la version 99 100 jusqu’à ce qu’une solution permanente soit trouvée.

La stratégie est différente du point de vue de Firefox, car vous pouvez corriger à la volée les sites qui ne s’affichent pas. Essentiellement, si un serveur ne parvient pas à afficher la version 100, le moteur de rendu passe automatiquement à la version 99.

Et Edge ? Le navigateur de Microsoft est fondé sur Chromium, le même moteur que Chrome. Ce bug l’affecte donc et il peut passer à la version 99 100 pour contourner le problème, à moins qu’il ne soit corrigé d’ici là. Il permettra ainsi aux sites web d’être de nouveau utilisables sans inquiétude avec la mise à jour chrome 100.

close

Oh bonjour 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir chaque mois du contenu digital génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre [link]politique de confidentialité[/link] pour plus d’informations.