logo bew web

BEW WEB AGENCY
- Agence Web Paris

09.54.62.71.43 APPEL GRATUIT

Quels sont les protocoles de l’IoT ?

protocoles de l'IoT

Dans le monde des réseaux filaires et sans-fil, les protocoles désignent les règles et les procédures de communication que suivent les appareils en jeu. Ils sont très importants parce qu’ils garantissent la sécurité des données échangées entre les objets connectés. De fait, on doit les choisir avec le plus grand soin. Mais puisqu’on distingue une grande variété de protocoles de l’IoT, il peut être difficile d’opter pour le modèle adéquat. Cet article fait donc le point des protocoles que vous devez privilégier.

Le Wifi : un des protocoles de l’IoT les plus connus

Le Wifi fait partie des protocoles de l’IoT les plus prisés par les développeurs. Pour cause, il est capable de traiter et de transférer une grande quantité de données, ce qui permet d’interagir rapidement entre les outils connectés. La dernière version disponible aujourd’hui peut atteindre une vitesse de 10 Gigas bits par seconde.

Le protocole Wifi est aussi utile pour effectuer une mise à jour des micrologiciels des appareils IoT à distance. Son unique faiblesse réside dans le fait qu’il demande beaucoup d’énergie. En raison de cela, il n’est adapté qu’à une classe d’objet connecté, notamment les caméras de surveillance opérationnelles 24 h/24.

Le MQTT

Ce protocole est le meilleur choix à faire lorsque votre réseau sans fil à des contraintes de bande passante. Il est aussi idéal lorsque vous avez une connexion de mauvaise qualité. Notez que le MQTT fait intervenir trois acteurs : l’abonné, l’éditeur et le courtier. C’est en partie à cause de cela qu’il est intégré à l’application mobile de Facebook.

Retenez aussi que le MQTT fonctionne sur le réseau TCP/IP et fournit des flux de données fiables et simples. Grâce à cela, il permet d’envoyer des flux de données vers les applications et les logiciels intermédiaires, de manière très aisée.

Le Bluetooth : l’un des protocoles de l’IoT les plus populaires

C’est le protocole idéal pour envoyer de petits blocs de données ou pour communiquer à courte portée (60 m au maximum). En plus, cette technologie est évolutive, flexible et consomme très peu d’énergie. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il constitue le protocole le plus utilisé dans le monde. On le retrouve surtout sur les smartphones, les ordinateurs portables modernes, les montres connectées, les wearables, etc.

Le ZigBee

Tout comme le Bluetooth, le ZigBee fait partie des protocoles de l’IoT qui requiert une faible source d’énergie électrique. Mais en dehors de cela, il procure bien d’autres avantages. Il offre :

  • une sécurité élevée ;
  • un cryptage AES 128 bits ;
  • une évolutivité plus accrue ;
  • et une large base d’utilisateurs.

De plus, il peut transférer les données à une vitesse de 250 kilobits par seconde et sur une distance de 200 m. Par conséquent, il est plus adapté aux sites industriels à faible puissance qu’au réseau grand public.

L’OPC-UA

Il permet de communiquer avec des messages de requête ou de réponse entre les clients et les serveurs. Il fait aussi partie du réseau de communications industrielles M2M. Dans l’industrie 4.0 et l’IoT, c’est l’un des protocoles de communication les plus importants.

Les protocoles de l’IoT des réseaux cellulaires

Ils font partie des protocoles de l’IoT incontournables en raison de l’émergence de la 5G et de ses performances ahurissantes. Celle-ci est d’ailleurs considérée comme l’avenir de l’IoT. Pour l’heure, le plus important à retenir, c’est qu’ils permettent de faciliter les flux de données massifs.

Aussi, ils ne requièrent pas de passerelles préétablies et s’avèrent utiles pour améliorer la connectivité. Ils sont également très pratiques pour effectuer une maintenance à distance, notamment à l’échelle régionale, nationale ou même transcontinentale. C’est pour cela que les industries, les équipementiers et les constructeurs de machines les privilégient.

Le Z-wave

Il est basé sur une technologie de communication RF à faible puissance. Il procure une grande évolutivité et peut permettre de contrôler 232 appareils sur une porte de 40 m. En plus, les dispositifs qui comprennent le protocole Z-Wave intègrent la topologie du réseau maillé. Ils ont alors la possibilité d’envoyer des messages entre quatre participants. Retenez que ce protocole s’adapte plus aux produits de la domotique comme les capteurs, les contrôleurs de lampes, etc.

Le Near Field Communication (NFC)

Il compte parmi les rares protocoles de l’IoT qui utilisent une induction électromagnétique entre deux antennes cadres situées dans le même champ. Concrètement, le NFC permet d’étendre les capacités de la technologie des cartes sans contact.

Il permet aussi aux appareils de partager des informations entre eux, à une distance maximale de 4 cm. Il est très populaire sur le marché des smartphones, notamment pour effectuer les paiements sans contact.

En résumé, les protocoles de l’IoT que vous pouvez envisager d’employer sont au nombre de huit. Chaque modèle a ses caractéristiques et procure des avantages précis. Pour choisir celui qui vous convient le mieux, vous devez prendre appui sur ces paramètres.

close

Oh bonjour 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir chaque mois du contenu digital génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre [link]politique de confidentialité[/link] pour plus d’informations.