Google Search Essentials : tout savoir à propos

Google Search Essentials

En cette fin d’année, Google a commencé par dévoiler quelques petites surprises à ses utilisateurs. Au nombre de celles-ci figure la présentation de ses nouvelles consignes « Google Search Essentials » à la mi-octobre.

Hormis le nouveau nom des consignes, Google apporte une véritable mise à jour de ses recommandations aux créateurs. Pour rester à jour dans les actualités relatives à Google, découvrez l’essentiel à savoir à propos de Google Search Essentials.

De Google Webmaster Guidelines à Google Search Essentials

En réalité, Google Search Essentials arrive pour marquer l’évolution des consignes d’utilisateurs précédemment appelées « Google Webmaster Guidelines ». Ce changement de nom vient notifier que ces consignes ne s’adressent plus qu’aux webmasters.

Avec la nouvelle dénomination « Google Search Essentials », l’entreprise veut signifier que les recommandations concernent désormais tous les utilisateurs Google. Vingt ans après la première édition des Google Webmaster Guidelines, Google trouve que le terme « webmaster » est désuet.

Le moteur de recherche souhaite que ses consignes atteignent en particulier tous les acteurs du SEO. Il s’agit notamment des créateurs de contenus en tout genre, des rédacteurs web, mais également des éditeurs de site web.

Au-delà d’un simple changement de nom, Google vient apporter une réelle mise à jour relative à ses recommandations sur le SEO. En plus de l’ajout de quelques nouveautés, la firme américaine approfondit certains détails sur sa politique de référencement naturel.

À travers Google Search Essentials, les contenus générés automatiquement par des outils fonctionnant grâce à l’intelligence artificielle sont les premières cibles. Toutefois, dans le fond, les règles de base du SEO Google subsistent en grande majorité, mais subissent simplement des clarifications.

Les rubriques de Google Search Essentials

Pour faciliter la compréhension du nouveau contenu de ses recommandations, Google articule Google Search Essentials autour de trois points principaux. Ces catégories ou rubriques viennent épurer un peu les conseils de Google relatifs au SEO. Elles se présentent comme telles :

  • les exigences ou prérequis techniques liés à la recherche Google ;
  • les règles relatives au spam dans la recherche web sur Google ;
  • et les meilleures pratiques clés dans le SEO.

Les prérequis techniques liés à la recherche Google 

La rubrique « exigences techniques liées à la recherche Google » est totalement inédite. Elle regroupe toutes les actions à mettre en œuvre pour publier du contenu éligible à l’indexation dans les bases de données. Cette catégorie de recommandations énumère les attentes à respecter pour créer des pages web recevables pour l’affichage dans la SERP.

Différents outils et données nécessaires à la production de bons formats de contenu pour l’indexation des pages s’y retrouvent. Par exemple, le rapport des statistiques d’exploration, un outil d’inspection d’URL et diverses ressources sont à la disposition des internautes.

De la même manière, des conseils sont prodigués pour bloquer ou rendre certains contenus inaccessibles aux moteurs de recherche Google.

Les règles relatives au spam dans la recherche web sur Google 

Le negative SEO qui se sert de spam est l’un des principaux problèmes dans le viseur de Google avec Search Essentials. C’est donc tout naturellement que ces consignes réservent une rubrique entière à la politique antispam de Google.  

Dans cette section, Google explique de long en large tout ce qui peut être considéré comme du spam ou pas. Au fil du temps, les techniques de spam ont évoluées, mais Google évolue en même temps pour pouvoir y faire face.

Ainsi, dans cette rubrique, de nombreuses techniques de création de contenues liées au spam et à bannir sont abordées :

  • le cloaking, technique frauduleuse de référencement qui consiste à présenter un contenu de page différent selon l’internaute. Cette technique de camouflage interdite par Google est susceptible d’être sanctionnée très lourdement par le moteur de recherche ;
  • le partage de contenu piraté fournit à l’aide de techniques de hacking telles que le code injection, le content injection ou les redirections ;
  • l’escroquerie et la fraude de tout genre ;
  • et le bourrage de mots-clés désigné par le terme « keyword stuffing », etc.

Les sanctions réservées aux contenus identifiés comme du spam se retrouvent également dans cette rubrique. Globalement, elles se traduisent par des pénalités diverses imposées au responsable et par la perte de référencement de la page.

Les meilleures pratiques clés dans le SEO

Afin de permettre aux créateurs de contenu d’améliorer leurs productions, Google leur offre quelques conseils dans la rubrique « meilleures pratiques ». Cette partie de Google Search Essentials réunit les éléments les plus indispensables à la création de contenus naturellement bien optimisés.

En suivant scrupuleusement les recommandations formulées dans ce chapitre, les acteurs du SEO bénéficient de meilleurs atouts pour créer du contenu. Compte tenu de l’évolutivité des normes de SEO, cette rubrique de Google Search Essentials recevra régulièrement des améliorations.

Les créateurs de contenu web seront donc en mesure de mettre au point des pages web avec un meilleur référencement naturel.