Le blog qui vous aide à maîtriser le digital et développer votre visibilité en ligne !
401, rue des Pyrénées 75020 Paris

Quatre méthodes pour réparer une table MySQL

table MySQL

Quel que soit l’outil que vous utiliserez pour créer vos applications web et vos sites Internet, il existera certainement un risque de corruption de données. Une partie des informations contenues dans votre base de données peut être corrompue. Mais la totalité des données dans les tables peut aussi être impossible à lire. Que ce soit avec WordPress ou avec n’importe quel autre CMS, lorsqu’une table MySQL est corrompue, plusieurs raisons peuvent le justifier. Il faut nécessairement connaître ces raisons afin de savoir comment y remédier. Nous vous proposons dans cet article quatre méthodes pour réparer les tables MySQL corrompues.

Comment savoir qu’une table MySQL est corrompue ?

table MySQL corrompue

Dans un contexte de tables de bases de données, la corruption de données entraîne parfois la perturbation des performances de cette base de données et la perte de certaines informations. Il arrive même que les tables ne soient plus utilisables. En d’autres termes, on considère qu’une table MySQL est corrompue lorsqu’on observe un problème d’intégrité des informations (données). En général, lorsque le logiciel de la base de données ne peut pas interpréter correctement les informations, la table MySQL peut être considérée comme corrompue.

L’identification d’une éventuelle corruption d’une table MySQL peut se faire de différentes manières. En tant que développeur web, vous devez savoir détecter rapidement si une erreur sur un site web est due à corruption de la base de données MySQL. Voici quelques approches que beaucoup de professionnels utilisent couramment pour détecter la corruption d’une table MySQL :

1-      Utiliser la commande “CHECK TABLE”

La première méthode que nous vous proposons, c’est l’utilisation de la commande SQL « CHECK TABLE ». Cette commande propre au langage SQL permet de vérifier l’intégrité de la table ciblée. Voici comment l’on peut utiliser syntaxiquement cette commande :

Si la table est corrompue, le système vous le signalera.

2-      Utilisation du log (registre) d’erreur MySQL

L’une des méthodes les plus fréquentes et les plus simples pour savoir si une table MySQL est corrompue consiste à consulter le fichier de journal d’erreurs MySQL. Généralement nommé “error.log”, ce fichier contient des messages d’erreur liés à la corruption de la table. Vous y trouverez éventuellement aussi d’autres informations pertinentes sur l’état de votre application ou de votre site web.

3-      Utilisation de la commande “REPAIR TABLE”

Vous pouvez détecter une table corrompue en utilisant la commande SQL « REPAIR TABLE ». En principe, il s’agit d’une commande destinée à réparer une table corrompue. Mais vous pouvez aussi l’utiliser pour savoir si des données ont été corrompues dans une table MySQL. Voici la syntaxe à adopter :

4-      Faire usage d’outils tiers

Certains outils tiers permettent d’automatiser le processus de vérification de l’intégrité des tables MySQL. L’un des meilleurs outils s’appelle « MySQLcheck ». Pour l’utiliser, vous pouvez appliquer le script bash suivant :

5-      Vérification des erreurs de MyISAM

Si vous exploitez le moteur de stockage MyISAM, vous avez la possibilité d’examiner les erreurs spécifiques à MyISAM. Pour ce faire, il vous faudra utiliser la commande « SHOW TABLE STATUS ». Recherchez ensuite la colonne “Check_time” afin de voir quand la table ciblée a été vérifiée pour la dernière fois.

Comme vous pouvez le constater, il existe plusieurs méthodes pour repérer les tables MySQL corrompues. Mais gardez toujours à l’esprit que la meilleure stratégie peut dépendre du contexte spécifique et de l’état de votre base de données. Elle peut également être fonction des moteurs de stockage que vous utilisez. Avant de tenter de réparer une table MySQL, faites toujours une sauvegarde de vos données. Les réparations peuvent en effet entraîner la perte de certaines informations. Si vous perdez vos données en tentant de réparer une table MySQL spécifique, vous aurez toujours la possibilité de les restaurer grâce à la sauvegarde effectuée.


Lire aussi : Sauvegarder son site internet : pourquoi et comment procéder ?


Les causes habituelles de la corruption d’une table MySQL

causes table MySQL corrompue

Plusieurs raisons peuvent entraîner la corruption d’une table MySQL. Voici les causes les plus courantes :

  • Problèmes matériels ;
  • Pannes de courant ;
  • Logiciels malveillants ou tentatives de piratage ;
  • Bogues logiciels ;
  • Interruption brusque de l’alimentation ;
  • Problème de codage et de caractère ;
  • Arrêts inappropriés de système d’exploitation ;
  • Erreurs du système de fichiers.

Les disques durs défectueux, des secteurs défectueux sur le matériel ou des erreurs de mémoire, peuvent entraîner la corruption des données. De même, lorsque les sources d’alimentation s’interrompent de façon inattendue, le processus d’écriture des données s’arrête aussi automatiquement. Cela peut provoquer la corruption d’une table MySQL.

Par ailleurs, certains bogues dans le logiciel du système de gestion de base de données (SGBD) peuvent parfois engendrer des erreurs de traitement des données. Il faut aussi noter que les opérations non sécurisées ont tendance à laisser la table MySQL dans un état instable. C’est le cas par exemple lorsque vous interrompez une requête en cours d’exécution ou lorsque vous arrêtez brutalement le serveur MySQL.

En outre, les attaques malveillantes de type injection SQL altèrent les données d’une table et les rend inutilisables. On peut également citer d’autres causes éventuelles telles que la limite d’espace disque, la mauvaise configuration des serveurs et les perturbations de réseau.

Connaître ces causes permet de choisir la meilleure méthode pour réparer une table MySQL défectueuse.

Réparer une table MySQL : les méthodes que nous recommandons

Lorsque l’intégrité d’une table MySQL de votre base de données est mise à mal pour une raison ou une autre, il n’est pas nécessaire de paniquer. Il existe au moins 4 méthodes pour réparer une table MySQL corrompue. Il s’agit de méthodes relativement simples à appliquer. Toutefois, il se peut que vous ayez besoin de les expérimenter une à une afin de trouver celle qui conviendra.

Première méthode : utiliser phpMyAdmin pour réparer la table MySQL

PhpMyAdmin est un logiciel que la plupart des développeurs connaissent et utilisent. Il s’agit de l’un des outils de gestion de base de données les plus utilisés. La majorité des services d’hébergement proposent aux développeurs la possibilité d’exploiter phpMyAdmin pour accéder à leurs bases de données et effectuer des modifications.

La manière d’accéder à la base de données via phpMyAdmin dépend en réalité du panneau de contrôle de votre service d’hébergement web. Chez certains hébergeurs, il suffit de choisir le site associé à la base de données. Ensuite, vous vous rendez dans l’onglet “Info”, puis vous faites défiler jusqu’à la section “Accès à la base de données”. Après avoir entré le nom d’utilisateur et le mot de passe associés à votre base de données, il suffit de cliquer sur “Ouvrir phpMyAdmin”. Rappelons encore une fois que les panneaux de contrôle peuvent varier d’un hébergeur à un autre. Ainsi, le mode d’accès via phpMyAdmin peut se faire d’une certaine manière chez le service X, tandis que l’hébergeur Y proposera un autre mode d’accès.

Une fois que vous avez accédé à votre base de données, il ne vous reste qu’à sélectionner la table qui présente des problèmes. PhpMyAdmin affichera certainement toutes les tables de cette base de données. Vous pouvez les choisir toutes en cochant les cases situées à gauche. Mais, compte tenu du contexte, vous choisirez de préférence uniquement les tables corrompues.

Après avoir sélectionné les tables à réparer, descendez plus bas et ouvrez le menu déroulant. Choisissez ensuite l’option “Réparer la table”. Vous verrez un message de réussite à côté de chaque table MySQL corrompue sélectionnée si la réparation est un succès.

Deuxième méthode : recourir à la commande en ligne MySQL

Maîtrisez-vous l’usage des lignes de commande ? Avez-vous un accès SSH au serveur de votre site web ? Si vous remplissez ces deux conditions, alors vous pouvez réparer une table MySQL autrement qu’avec phpMyAdmin. Pour ce faire, commencez par accéder à l’interpréteur de commandes MySQL, généralement installé simultanément avec MySQL. Grâce à cet outil, vous pourrez établir une connexion à la base de données directement depuis le terminal. Utilisez pour cela la commande “mysql -u -p”. Les lettres -u et -p dans cette commande symbolisent respectivement le nom d’utilisateur et le mot de passe de votre base de données. Syntaxiquement, la commande prend la forme suivante :

Après avoir saisi le « username », l’interpréteur de commandes MySQL vous demandera le mot de passe de la base de données. Si le mot de passe que vous saisissez est correct, l’invite de commande MySQL s’affiche.

À ce stade, vous êtes libre d’utiliser n’importe quelle commande MySQL. Vous pouvez donc faire les requêtes SQL que vous souhaitez. Celle requise pour réparer la base de données est la suivante :

Idéalement, ne mettez pas d’espace entre “table_name” et le point-virgule. Il faut noter que dans la pratique, vous devez substituer “table_name” par le nom de la table corrompue que vous voulez réparer. Le SGBD MySQL s’efforcera alors de réparer la table. L’un des avantages avec cette méthode, c’est que l’interpréteur de commandes affiche progressivement un message d’état indiquant les résultats du processus de réparation.

En général, pour réparer une table MySQL corrompue, nous vous conseillons d’utiliser une interface utilisateur graphique ou un outil comme phpMyAdmin. Cependant, si vous êtes à l’aise avec les lignes de commande et connaissez le nom de la table à réparer, cette méthode s’avère très efficace.

Troisième méthode : rétablir la base de données en utilisant une sauvegarde préexistante

Disposez-vous d’une récente sauvegarde de la base de données de votre site Internet ou de votre application web ? Sa restauration constitue une bonne option pour réparer une table corrompue. C’est sans doute la méthode la plus rapide pour résoudre des problèmes de corruption importants. En plus, restaurer une base de données en utilisant une sauvegarde récente apparaît comme une solution fiable.

Si vous ne savez pas si vous disposez d’une sauvegarde de votre base de données, sachez que la plupart des hébergeurs aujourd’hui offrent des sauvegardes automatiques et complètes de vos sites. Ces sauvegardes incluent tous les fichiers, y compris la base de données. Certains services d’hébergement font des sauvegardes quasi-quotidiennes de votre site web que vous pouvez restaurer en cas de besoin. Il faut toutefois savoir que tous les hébergeurs ne proposent pas systématiquement un service de sauvegarde automatique. Si votre hébergeur ne le propose pas, vous devez sans doute procéder à des sauvegardes manuelles du site web et de la base de données. Les utilisateurs de WordPress, ont la possibilité d’utiliser des plugins dédiés à la sauvegarde des données.


Lire aussi : Les plugins WordPress pour créer des tableaux de pricing


Quatrième méthode : recourir à des outils tiers spécialisés pour réparer votre base de données

Plusieurs outils tiers sont disponibles pour vous aider à réparer votre table MySQL corrompue. On peut citer par exemple Stellar Repair for MySQL et SysTools SQL Recovery. Ces solutions peuvent se révéler très précieuses pour la récupération de données provenant de tables corrompues. On peut également les utiliser pour résoudre des problèmes complexes habituellement difficiles à résoudre avec les utilitaires MySQL intégrés.

En fonction de la solution que vous choisirez, le processus peut être relativement simple. L’outil tiers exportera la base de données corrompue vers un fichier .xml. C’est une opération qui peut également se faire avec PhpMyAdmin. Vous allez aussi pouvoir analyser ce fichier (.xml) à l’aide du logiciel de réparation.

Par ailleurs, il est essentiel que le logiciel puisse identifier et corriger systématiquement les problèmes de corruption des données. Une fois la réparation effectuée, vous pouvez utiliser la fonction d’importation proposée par phpMyAdmin pour remplacer les données corrompues. Si vous utilisez un autre outil de gestion de base de données, vous pouvez aussi en faire usage pour remplacer la base de données. Ainsi, si une table MySQL était corrompue, elle serait automatiquement réparée.

Temps nécessaire pour réparer une table MySQL

Le temps nécessaire pour la réparation d’une table MySQL peut varier en fonction de plusieurs facteurs. Les facteurs les plus courants sont :

  • taille de la table ;
  • complexité de la corruption des données ;
  • ressources disponibles sur le serveur ;
  • méthode de réparation utilisée.

En général, les réparations simples se font rapidement. En revanche, les problèmes plus complexes peuvent nécessiter un temps de réparation plus considérable.

Le choix de la méthode de réparation fait partie des facteurs qui influencent éminemment la durée de réparation d’une table MySQL. Si vous procédez à une vérification rapide à l’aide d’outils intégrés comme CHECK TABLE, cela peut paraître relativement expéditif. Par contre, les processus de réparation plus approfondis peuvent prendre davantage de temps.

En conclusion

La résolution d’un problème de base de données corrompue peut apparaître comme un défi insurmontable. Mais même lorsqu’on n’a que peu de compétences en matière de base de données, réparer une table MySQL est plus accessible qu’il n’y paraît. Le SGBD MySQL est largement utilisé dans le milieu de la programmation web. Il est donc naturel de constater qu’il existe de nombreuses méthodes pour réparer les bases de données MySQL. En général, il n’est même pas indispensable de maîtriser les complexités internes des bases de données pour effectuer ces opérations.

Après la réparation d’une table MySQL, nous recommandons vivement de procéder à des tests afin de garantir l’intégrité de la base de données. Avez-vous déjà utilisé l’une des méthodes présentées dans ce billet pour réparer une base de données corrompue ? Laquelle vous a semblé la plus efficace ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *