Le blog qui vous aide à maîtriser le digital et développer votre visibilité en ligne !
401, rue des Pyrénées 75020 Paris

Mauvais classement  Google : qu’est-ce qui peut en être à l’origine ?

mauvais classement Google

1,88 milliards, c’est le nombre de sites internet  enregistrés par les moteurs de recherche en 2023. Plus de la moitié d’entre eux sont inactifs, mais de nouveaux sites apparaissent chaque jour. La concurrence reste donc rude pour ceux qui recherchent les meilleures places dans le classement des moteurs de recherche. Outre cela, divers facteurs peuvent entrainer un mauvais classement Google de votre site. Voici ceux auxquels vous êtes le plus susceptible d’être exposé.

Une mise à jour de l’algorithme Google peut causer un mauvais classement Google

Les mises à jour sont les premières des  principales causes d’un mauvais classement Google. Elles impactent le positionnement d’un site de deux manières distinctes. Tout d’abord, cela peut résulter des ajustements continus apportés aux algorithmes déjà en place. Il peut également s’agir de l’introduction d’un nouvel algorithme ou de la révision majeure d’un algorithme existant.

L’année 2019 a été caractérisée par une série de mises à jour de l’algorithme principal de Google ainsi que par l’introduction de BERT. De plus, les algorithmes Panda et Penguin rendent désormais les mises à jour plus fréquentes. Tout cela a pour but de maintenir ou d’élever le positionnement des sites jugés pertinents pour l’internaute.

Pour vérifier si votre positionnement est dû à une mise à jour, vous pouvez consulter les actualités concernant la SERP et les algorithmes. S’il y a mise à jour, vous devriez aussi trouver des informations sur les mesures à prendre pour vous y adapter. Envisagez aussi de poser des questions à la communauté SEO sur Reddit. Vous pouvez par ailleurs vous renseigner auprès des webmasters pour des réponses pratiques.


Lire aussi : Quel est l’impact du Google SGE sur le SEO ?


La perte des Backlinks

La perte de backlinks de qualité peut être très néfaste pour votre site web. En effet, les backlinks font office de votes de confiance auprès des moteurs de recherche. Ils servent à assurer l’autorité de domaine de votre site. Par conséquent, celle-ci diminue lorsque vous perdez certains backlinks. Ce qui peut induire un mauvais classement Google après l’évaluation de votre site par l’algorithme.

Si vous pensez que votre classement est dû à la perte de backlinks, vous pouvez le vérifier avec SEO SpyGlass. Il s’agit d’un vérificateur de Backlinks qui vous permet aussi d’examiner l’autorité d’un site web. Pour confirmer la perte de vos backlinks, Ouvrez Résumé > Historique des nouveaux/perdus backlinks. Vous obtiendrez une vue d’ensemble rapide de votre situation en matière de backlinks.

Dirigez-vous ensuite vers l’onglet Backlinks et sélectionnez l’en-tête de la colonne Links Back. Cela vous permettra de séparer les backlinks selon leur statut. Repérez tous les liens affichant le statut « lien manquant ». Vous retrouverez ainsi vos backlinks perdus. Vous pouvez également découvrir le dernier signalement du backlinks sur votre page en vérifiant la date du dernier résultat. Contactez ensuite le webmaster si vous souhaitez récupérer ces backlinks.

backlink

L’originalité du contenu

Google reste intransigeant quant à la qualité du contenu. En plus d’être pertinent, il doit être optimisé pour répondre aux intentions de recherches et surtout original. Un contenu dupliqué risque donc d’être défavorisé par les moteurs de recherches.

Quand bien même, il serait unique, il se peut que votre contenu reprenne des portions d’un contenu déjà mieux référencé par  les moteurs de recherche. Cela pourrait se produire par exemple lors d’une description de fiche de produit. Le cas échéant, l’algorithme risque de maintenir votre contenu dans une position désavantageuse.

Privilégiez la créativité et l’authenticité dans la conception de votre contenu. C’est un des moyens les plus sûrs de prévenir le mauvais classement Google. Toutefois, si votre site est déjà mal classé, vérifiez le taux de plagiat de vos productions afin de les améliorer. Bien que cela ne soit pas nécessairement la cause principale du mauvais classement, vous augmentez vos chances d’être mieux classé.

La sanction manuelle

Il arrive que les examinateurs pénalisent votre site lorsque certaines pages ne respectent pas les directives de Google. Les raisons courantes de ces sanctions incluent :

  • de faux backlinks ;
  • le piratage de votre site ;
  • du contenu de faible qualité ;
  • les spams générés par les utilisateurs ;
  • et des techniques de masquage.

Elles sont très souvent indirectement responsables des mauvais classements Google. Si votre site présente l’un de ces problèmes, vérifiez les possibles sanctions à son égard.

Pour ce faire,  rendez-vous à la section Sécurité et actions manuelles > Actions manuelles de votre compte Google Search Console. Vous y trouverez en message sur la nature de la pénalité suivi des indications sur les problèmes à résoudre. Vous comprendrez ainsi si la sanction concerne des pages/sous-domaines ou l’ensemble du site.

La priorité accordée aux sites sur  mobile

Les sites Web optimisés pour les mobiles sont plus favorisés dans les classements de Google. Ils sont en effet plus accessibles pour les internautes qui doivent effectuer plusieurs recherches par jour. De fait, l’absence d’une version mobile de votre site peut également être à l’origine d’un mauvais classement Google.

Un site pour mobile avec des problèmes de chargement ou de commodité pourrait aussi  être mal classé. D’autant plus si des sites concurrents fonctionnent bien mieux. Cherchez donc à savoir si le classement de votre site n’est pas lié à son accessibilité. À cet effet, procédez à un filtrage de votre trafic sur mobile via Google Analytics.

Par ailleurs, vous pouvez utiliser des outils gratuits pour vérifier la compatibilité mobile de votre site Web. Website  Auditor propose aussi des audits de page qui facilitent la vérification de la compatibilité de votre site sur mobile. De plus, l’outil Ranck Tracker vous permet d’analyser les différences entre les mots-clés.  Il vous permet de distinguer ceux qui attirent les visiteurs sur les ordinateurs et sur les appareils mobiles.

Des mises à jour sur votre site web peuvent être à l’origine d’un mauvais classement Google

La chute dans le classement peut survenir après une série de modifications effectuées sur votre site web. Qu’il s’agisse d’une refonte complète, ou d’une transition vers HTTPS, chaque ajustement peut entrainer des perturbations dans votre référencement SEO. Cela affecterait le trafic organique et la performance globale du site.

Une fois vos modifications achevées, vérifiez leurs impacts grâce aux indicateurs Google Search Console. Ouvrez la section Indexation > Couverture, afin d’observer les possibles erreurs résultant des modifications. Vous y trouverez peut-être des avertissements relatifs aux dates des diverses modifications. Cela devrait suffire à confirmer vos soupçons quant à votre mauvais classement.

De plus, Google Search Console dispose d’une  documentation détaillée des problèmes liés à exploration et à l’indexation. Tout cela est collecté puis transcrit dans son onglet couverture, ce qui facilite la localisation des problèmes de modifications. Il ne vous restera plus qu’à mettre en place la méthode adéquate pour les résoudre.

En utilisant les données fournies par Google Search Console, les propriétaires de sites peuvent résoudre rapidement les erreurs telles que les liens brisés ou les problèmes d’indexation, minimisant ainsi l’impact négatif sur leur classement SEO. La correction rapide de ces problèmes garantit une meilleure visibilité et une performance optimale du site web dans les résultats de recherche, favorisant ainsi une expérience utilisateur améliorée et une croissance continue du trafic organique.


Lire aussi : La montée en puissance du web sémantique : comment adapter votre stratégie SEO ?


Une diminution du taux de clics

Le référencement de votre site est indissociable du comportement des utilisateurs. Plus ils sont satisfaits par votre contenu, plus vous êtes privilégié par les moteurs de recherche. Selon certaines études, le contraire est également possible. Il est envisageable que le mauvais classement Google soit lié à une diminution des taux de clics.

Pour évaluer cette hypothèse, vous pouvez consulter Google Search Console. Ouvrez la section Performances > Résultats de recherche et examinez l’évolution de vos taux de clics. Analysez le comportement des utilisateurs pour comprendre les besoins de votre audience. Si votre CTR a baissé, c’est probable qu’un changement d’intention de recherche aie rendu votre extrait moins pertinent.

Pour remédier à cela, suppose un certain nombre d’ajustements. Comparez votre extrait avec ceux de vos concurrents sur la SERP concernée. Selon vos observations, vous pourriez devoir optimiser votre titre et votre méta-description. Pensez aussi à utiliser des balises de schéma pour enrichir votre extrait.

Autrement, vous pouvez vous inspirer du PPC pour rehausser votre CTR. Les tests A/B des annonces dans Google Ads peuvent fournir des indications précieuses. Testez différentes versions d’extraits dans vos annonces Google Ads pour comprendre leur impact sur le taux de clics. Appliquez ensuite ces enseignements à vos listes organiques.

Des modifications apportées à la SERP peuvent déboucher sur un mauvais classement Google

Les pages des résultats de recherche de Google subissent des modifications de temps à autre. Depuis quelque temps, Google a considérablement enrichi ses résultats de recherche. Il y a introduit une variété de fonctionnalités telles que :

  • l’intégration de clips vidéo ;
  • des annonces d’emploi ;
  • des extraits d’informations ;
  • des sections questions-réponses ;
  • des pages réservées aux produits, etc.

Ces ajouts bénéfiques pour l’utilisateur ont aussi impact négatif sur les résultats de recherche organiques. Depuis qu’il est plus facile d’obtenir des extraits d’information, Google a renforcé sa position de principale source d’information. Ce qui, en plus d’intensifier la concurrence pour l’attention des utilisateurs, réduit la visibilité des résultats traditionnels.

L’outil Ranck Tracker vous permettra de savoir si votre site a été affecté par ces ajouts. Pour le faire, ouvrez la section Mots clés cibles > Suivi du classement > Analyse SERP. Vous accéderez ainsi à l’historique des modifications des SERP. Ce qui vous permettra de déterminer si l’une d’entre elles correspond à vos changements de classement.

Si vous constatez que les nouvelles fonctionnalités des SERP ont eu un impact sur vos positions, il est peut-être temps d’envisager d’utiliser les données structurées pour améliorer vos extraits de code. Cela vous permettra de rivaliser avec les nouvelles fonctionnalités enrichies introduites par Google, voire de les adopter.

Mauvais Classement Google

L’activité de la concurrence

Dans de rares cas, les stratégies de vos concurrents peuvent être responsables du mauvais classement Google. Votre site Web pourrait être conforme aux règles de Google, mais moins pertinent que les sites concurrents. D’où l’importance de surveiller l’évolution des sites les mieux référencés à travers des outils de ranck tracking.

Un concurrent pourrait vous avoir dépassé grâce à un certain nombre de mots-clés. Il est probable qu’il ait mis en place des améliorations globales sur son site. Pour le vérifier, vous pouvez toujours recourir à des outils comme SEO SpyGlass. Vous parviendrez ainsi à identifier les domaines optimisés, notamment son profil de backlinks.

Dans le même contexte, il se peut que les modifications ne s’appliquent qu’à certains mots-clés.  C’est en général le résultat d’une optimisation au niveau de la page. Cela passe par l’amélioration de toute la page surtout :

  • les balises HTML ;
  • les en-têtes ;
  • les mots-clés ;
  • et le contenu.

Il vous suffit ensuite d’analyser les pages concernées et d’évaluer les vôtres par rapport à elle. N’hésitez pas à vous inspirer de la stratégie utilisée pour étoffer la vôtre.

La cannibalisation SEA, un facteur pouvant être à l’origine d’un mauvais classement Google

Il arrive également que le trafic SEA entre en conflit avec le trafic SEO. Les annonces payantes, souvent placées en priorité dans les SERP, substituent alors une partie du trafic des résultats organiques. En conséquence, vous obtenez un mauvais classement  de Google.

Durant vos campagnes PPC, pensez à comparer les mots-clés utilisés avec ceux qui génèrent du trafic organique. L’identification de doublons indique un gaspillage  de budget pour du trafic que vous pourriez obtenir gratuitement avec votre référencement SEO.

Pour optimiser vos investissements publicitaires, envisagez de mettre en pause les campagnes PPC ciblant des mots-clés déjà bien classés. Cela vous évite de dépenser pour du trafic que vous pourriez générer gratuitement. De quoi maximiser le rendement de votre budget publicitaire.

Toutefois, les annonces payantes peuvent aussi influencer positivement votre référencement naturel. En attirant davantage de trafic vers votre site via des annonces, vous augmentez potentiellement l’exposition de votre contenu. C’est également un bon moyen d’accroître  la notoriété de votre site.

On retient qu’une gestion stratégique est essentielle pour gérer l’interaction entre le trafic SEA et celui SEO. Misez avant tout sur le bon usage des techniques de référencement naturel dont vous pouvez vous passer dans l’usage du référencement payant.  Souvenez-vous que la qualité de votre ROI passe également par votre classement dans les SERP.

Mauvais classement Google : que retenir en conclusion ?

Un mauvais classement Google peut résulter de multiples causes. Le meilleur moyen de le prévenir, c’est de se conformer aux directives de Google en matière de référencement. Au-delà de la production de contenu qualitatif, pensez à effectuer des audits SEO pour vérifier l’état de votre site. Connaissez-vous certaines qui n’ont pas été citées ? N’hésitez pas à les partager en commentaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *