Le blog qui vous aide à maîtriser le digital et développer votre visibilité en ligne !
401, rue des Pyrénées 75020 Paris

Le projet MAGI de Google annonce-t-il la fin du SEO ?

Projet MAGI

Le projet MAGI est le nom de code choisi par Google pour annoncer la révolution de son moteur de recherche. À la fin de ce projet, les résultats fournis par ce dernier seront désormais générés par une intelligence artificielle.

Loin de plaire à tout le monde, cette annonce a fait frémir de nombreux professionnels, notamment ceux du référencement. En effet, quelle utilité y a-t-il à avoir le site le mieux référencé dans un monde où une IA fournit directement la réponse à la requête de l’internaute ? Une fois lancée, cette révolution ne sonnerait-elle pas le glas du SEO ?

Découvrez la réponse à cette question et plus encore dans ce dossier complet sur le projet MAGI de Google.

Qu’est-ce que le projet MAGI ?

Google est indéniablement une entreprise qui marche. Leader sans réelle concurrence du marché des moteurs de recherche, le site est l’un des plus fréquentés au monde. Alors, pourquoi l’entreprise derrière ce succès planétaire cherche-t-elle à changer une recette qui marche encore ? Pourquoi risque-t-elle tout avec le projet MAGI ?

Un projet pour répondre à la concurrence

Le projet MAGI est la réponse de Google à des concurrents (nouveaux comme récents) qui commencent à grignoter des parts de marchés grâce aux avantages de l’IA. Il s’agit par exemple de Chat GPT dont le succès n’a laissé personne indifférent et de Bing. Le moteur de recherche a en effet vu son nombre d’utilisateur sensiblement augmenter suite à l’intégration du célèbre chatbot.

Face à l’évolution de ces opposants, Alphabet (maison-mère de Google) ne pouvait pas se permettre de rester inactive. Toutefois, le projet MAGI n’est pas leur première tentative. Google a dans un premier temps lancé sa propre intelligence artificielle supposée concurrencer Chat GPT, Bard. Cependant, le projet s’est soldé par un échec. Il a fait perdre beaucoup de crédibilité (et d’argent) à la firme de Mountain View.

Le projet MAGI est donc une seconde tentative, de Google d’exploiter le potentiel de l’intelligence artificielle. Elle exploite bien évidemment les leçons tirées de l’échec de BARD, mais avec une approche un peu différente.

Google

Quelle est l’approche choisie par Google avec le projet MAGI ?

A l’instar de Chat GPT et de BARD, l’intelligence artificielle du projet MAGI, se base sur un modèle de langage. En l’occurrence, il s’agit du modèle de langage LaMda, le même qui était utilisé pour BARD.

Ce modèle de langage, aussi performant que ceux des concurrents est capable de mener des conversations fluides sur une variété de sujets en plusieurs langues. De même, avec ses facultés de compréhension quasi-humaines, il peut contextualiser une requête. L’IA peut ainsi fournir une réponse adaptée dans chaque situation contrairement au moteur de recherche actuelle

Toutefois, comme nous l’avons annoncé précédemment, l’approche choisie est complètement différente et se résume en trois mots : Search Generative Experience. Cette nouvelle façon d’envisager un moteur de recherche, spécifique au projet MAGI apporte un lot d’innovations non négligeable.


Lire aussi : Faut-il craindre l’update Google Page Experience ?


Quels sont les avantages de la refonte du moteur de recherche avec le projet MAGI ?

La principale innovation apportée par le projet MAGI et la Search Generative Experience, c’est l’instantanéité des réponses aux requêtes des internautes. En effet, comme le prouve le succès des chat bots, les internautes préfèrent avoir directement une réponse plutôt que d’aller la chercher.

Ce constat, pilier de la SGE a été pris en compte par Google dans le processus de modernisation du moteur de recherche éponyme. Il en résulte l’utilisation d’une IA générative, qui comprend les questions et y répond directement.

Le projet MAGI, pour un moteur de recherche interactif

L’une des promesses phares du projet MAGI, c’est une expérience utilisateur bien plus agréable lors de l’utilisation du moteur de recherche. En effet, grâce à l’apport de l’intelligence artificielle générative, il sera désormais possible de mener une conversation avec son moteur de recherche.

En lieu et place de la question qui vous envoie vers 1000 sites internet, vous aurez désormais une bulle de conversation avec l’IA. Les esprits curieux chez qui une réponse n’entraine qu’une autre question n’auront donc plus à se déranger. Ils n’auront qu’à entrer leur nouvelle question pour avoir la réponse, démarrant ainsi un dialogue avec une intelligence potentiellement omnisciente.

Mieux encore, l’interactivité n’est pas la seule façon dont le projet MAGI peut améliorer votre quotidien avec Google. Au fur à mesure de vos conversations avec l’IA, vous vous rendrez compte que cette dernière s’adaptera à vous. Vous aurez donc l’impression de poser des questions à un ami plutôt qu’à une machine froide et impersonnelle.

De même, grâce aux modèles de langage qui y sont intégrés, l’IA derrière le projet MAGI pourra comprendre le contexte d’une requête. Cela peut paraitre anodin, mais en fonction de votre personnalité et de vos recherches antérieures par exemple, l’IA pourra vous fournir une réponse plus adaptée.

Vous pourrez donc dire adieu aux longues heures passées à scroller pour trouver l’objet que vous voulez. Si vous l’y autorisez, l’intelligence artificielle pourra vous proposer des listes d’options présélectionnées, des réponses à des questions que vous pourrez vous poser ou des objets à acheter.

De nouvelles fonctionnalités bluffantes

Au-delà de l’amélioration de l’expérience utilisateur lors des recherches, le projet MAGI se veut être une véritable vitrine technologique pour Google. Ainsi en plus de l’intelligence artificielle conversationnelle, il inclut plusieurs fonctionnalités qui feront de Google bien plus qu’un simple moteur de recherche.

La première, c’est Tivoli Tutor, un système d’apprentissage de langues intégré au moteur de recherche. Nous avons également l’outil GIFI qui à l’instar d’autres IA permettra la génération d’images en fonction des requêtes de l’internaute.

Enfin, histoire de parfaire l’écosystème de Google, le projet MAGI prévoit aussi d’ajouter une intelligence artificielle dans Chrome, le navigateur de la firme. Passée cette étape, il ne serait en outre pas étonnant de voir des IA nativement intégrées dans les autres produits de la marque. Il s’agit notamment des smartphones, des ordinateurs et pourquoi pas de l’assistant virtuel de Google qui deviendrait l’un des meilleurs du marché.

Le projet MAGI, une opportunité plutôt que le début de la fin ?

Avec ces nouvelles fonctionnalités et ses objectifs ambitieux, le projet MAGI sera à coup sûr une véritable révolution. Comme toute révolution, il devrait bouleverser l’ordre établi modifiant entre autres l’impact du SEO qui est aujourd’hui indispensable pour être bien positionné par Google. Découvrons dans quelle mesure et comment s’adapter à ce nouvel état des choses.

Projet MAGI : quel impact sur le SEO ?

Malheureusement, le projet MAGI devrait rendre quasiment caduc l’impact du SEO tel qu’il existe actuellement. En effet, être la première page web suggérée par Google n’aura plus la même portée, car la réponse que vous proposerez sera déjà visible par l’internaute.

Toutefois, cela ne signifie pas qu’il faut abandonner. La recommandation de sites web ne disparaitra pas, elle se basera juste sur d’autres critères. Par exemple, l’intelligence artificielle de Google est tenue de montrer ses sources offrant ainsi la possibilité à l’utilisateur de les consulter pour approfondir sa recherche. Il vous faudra donc toujours produire un contenu de qualité, ce qui est l’un des piliers du SEO.

Outre cette opportunité d’apparaitre en tant que source, le projet MAGI, offre d’autres possibilités intéressantes aux entreprises. Vous devrez juste apprendre les nouvelles règles du jeu afin de vous adapter les plus vite possible.

Les packs locaux, plus intéressants que jamais avec le projet MAGI

Les packs locaux (ou locals packs) jouent un rôle important dans la stratégie marketing des petites et moyennes entreprises. Le SEO local comme on l’appelle parfois, permet en effet de cibler des clients habitant dans l’ère géographique de la société et d’obtenir un taux de conversion plus intéressant.

Le projet MAGI, loin de rendre obsolète cette forme de marketing se propose de le rendre encore plus précis. Cela passe notamment par l’intégration de données de géolocalisation fournies par Google Maps dans le processus de prise de décision de l’algorithme.

L’intelligence artificielle pourrait aller encore plus loin. Elle pourrait exploiter les fiches Google business et les avis clients pour recommander une boutique. Par exemple, un client cherchant un restaurant à proximité se verrait directement proposer les restaurants avec le meilleur pedigree par l’IA.

Ainsi, les internautes et les entreprises se verront offrir une expérience de recherche locale enrichie et plus précise. Ce sera à vous de faire en sorte que votre entreprise respecte les critères de l’IA pour en bénéficier.


Lire aussi : Scraping de données web : quelles sont les méthodes concrètes ?


Des publicités optimisées avec le projet MAGI

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le projet MAGI ne signe pas la fin des publicités. Les annonces publicitaires représentent la majorité des sources de revenu du moteur de recherche. Il est donc impossible qu’il décide de s’en priver.

À l’instar du référencement, les publicités subiront de profondes modifications. Elles seront moins aléatoires, plus complètes et précises. Elles devraient donc moins agacer les internautes, augmentant ainsi le taux de conversion.

Par exemple, une publicité pour une montre sera généralement proposée à un internaute ayant lancé une requête contenant ce mot-clé. La montre lui sera proposées dans la bulle conversationnelle avec ses caractéristiques principales, son prix ainsi qu’un lien pour se la procurer.

Projet MAGI de Google

Projet MAGI : comment s’adapter pour ne pas périr ?

Pensez EEAT

Le sigle EEAT qui une fois traduit donne les mots expérience, expertise, autorité et confiance représente les quatre facteurs sur lesquels Google se base pour évaluer la fiabilité d’un site. Une fois le projet MAGI acté, les autres facteurs (notamment ceux influençant le référencement) auront moins d’influence. Ce sera donc les EEAT qui détermineront quels sites seront les plus visibles).

Pour vous préparer à l’avènement du projet MAGI, vous devez donc retravailler votre site avec ces quatre mots en tête. Veillez à produire du contenu de bonne facture et avec des sources de qualité. L’idéal serait de produire UNIQUEMENT DU CONTENU sur des sujets ou des objets avec lesquels vous avez réellement interagi.

Par exemple, vous pourriez faire des tests produits, donner vos impressions sur des sujets d’actualités ou alors sur une situation de votre propre vie. Ce faisant, vous pourrez fournir des informations précises et authentiques ce qui a tendance à séduire le moteur de recherche.

Diversifiez votre contenu

Depuis quelques années, la tendance est à la diversification du contenu même sur Google. La plateforme prend en effet en compte des vidéos, images et même des textes provenant de sources autrefois inimaginables comme Tik Tok et Facebook.

Le projet MAGI va continuer dans cette direction et même l’amplifier. Pour augmenter votre visibilité, vous aurez donc tout intérêt à être présent sur tous les fronts. Ce faisant vous multiplierez vos chances d’être sélectionné comme source pour l’une des réponses de l’intelligence artificielle.

Le projet MAGI : que du positif ?

En dépit de ses avantages certains et de l’opportunité accrue de visibilité qu’il offre, le projet MAGI n’est pas parfait. Tout miser sur l’intelligence artificielle est un pari qui comporte son lot de risques. En effet, de nombreuses requêtes ne peuvent pas trouver une réponse satisfaisante avec une IA.

Il s’agit par exemple des requêtes sensibles et des requêtes à caractère explicite. On peut citer aussi les requêtes de navigation et les recettes liées à des sujets YLYM. Outre ces requêtes difficiles à satisfaire pour une intelligence artificielle, le projet MAGI reste à l’état actuel un projet. Les fonctionnalités sont lancées au compte-gouttes et sont souvent victimes de bugs. La route vers une Search Engine Experience est encore longue.

Le projet MAGI et le SEO : que retenir ?

En résumé, nous pouvons dire que le lancement du projet MAGI ne signe pas la fin du SEO. Toutefois, elle lui porte quand même un sacré coup. En effet, si les principes de base du SEO (la production d’un contenu riche diversifié et de qualité) demeurent et seront toujours utiles pour être une source, ils perdent de leur intérêt.

Soigner son site internet ne sera désormais plus suffisant pour être visible. Aussi, seule l’intelligence artificielle déterminera quel contenu est à mettre en avant. La crainte d’un web et d’un Google de plus en plus tourné vers le contenu publicitaire payant n’en est que plus légitime. Qu’en pensez-vous ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *