Le blog qui vous aide à maîtriser le digital et développer votre visibilité en ligne !
401, rue des Pyrénées 75020 Paris

Qu’est-ce que le shopping social ?    

Shopping social

Les avancées technologiques observées dans le secteur du marketing digital, offrent désormais aux entreprises plusieurs opportunités de vente. Parmi celles-ci, le shopping social reste une stratégie commerciale très exploitée. Elle permet aux marques d’intégrer l’influence d’une communauté dans leur processus d’achat. Ce qui accroît leur niveau de vente. Découvrez dans ce billet de blog, ce qu’est le shopping social.         

Au programme de cet article
  1. De quoi s’agit-il exactement ?
  2. Quels sont les intérêts du shopping social ?
  3. Quelques limites de cette pratique
  4. Comment fonctionne exactement le shopping social ?

De quoi s’agit-il exactement ?

Encore appelé le social commerce, le shopping social est une approche marketing qui consiste à engager une communauté dans votre processus de vente. Plus concrètement, c’est une technique qui permet de mieux vendre vos produits et services grâce aux réseaux sociaux. Elle intègre presque gratuitement les médias sociaux dans votre parcours client. Avec ce modèle commercial, de nombreux e-commerçants ont pu atteindre des niveaux de vente assez remarquables. 

En effet, depuis la crise sanitaire du COVID-19, plus de 4,6 milliards d’utilisateurs sont actifs sur les médias sociaux. Ces plateformes communautaires sont devenues de véritables niches de clients potentiels pour les entreprises. On y retrouve tous les profils d’acheteurs, de différentes contrées avec des besoins très variés. Vous hésitez toujours à implémenter le shopping social dans votre entreprise ? Voici quelques raisons qui devraient vous motiver à le faire.

Quels sont les intérêts du shopping social ?

Le shopping social est une belle approche de vente pour les entreprises en général et les pure players en particulier. Par ailleurs, il décuple les canaux de vente sur les médias comme Instagram, Facebook, Pinterest ou TikTok. Ce qui multiplie les commandes et par conséquent le chiffre d’affaires des entreprises. En réalité, le shopping social est un levier commercial accessible à tous, à cause de sa quasi-gratuité. N’importe quel modèle d’entreprise peut alors profiter de ces plateformes communautaires.


Lire aussi : Pourquoi utiliser TikTok pour votre entreprise ?


Un autre intérêt du social commerce est qu’il permet de générer du trafic sur votre site web depuis vos réseaux sociaux. En effet, ces médias offrent la possibilité de taguer des publications grâce à des étiquettes qui redirigent vers les sites internet. Votre entreprise peut alors améliorer son référencement naturel grâce au shopping social. De plus, c’est un modèle commercial qui optimise l’expérience client en proposant directement à l’acheteur ce dont il a besoin.

En général, les moteurs de recommandation de ces plateformes communautaires fonctionnent sur la base de l’historique de navigation de l’internaute. Ainsi, ils font des propositions de produits/services sur la base des préférences du client. Ce qui permet aux entreprises de générer de manière presque automatique des leads. Enfin, le shopping social motive les échanges entre les acheteurs et l’entreprise. Les contenus UGC décuplent alors les ventes et les clients ont le sentiment d’appartenir à une communauté.  

Quelques limites de cette pratique

Il est vrai que le shopping social offre aux entreprises la possibilité d’accéder à un marché cible plus large et plus engagé. Mais, il faut prendre en compte quelques limites de cette approche pour mieux l’implémenter. En effet, vous devez savoir que certains internautes manifestent de la méfiance à l’achat sur les réseaux sociaux. Ils sont ainsi sceptiques à l’idée de s’engager dans un tunnel de vente. Pire, ils n’aiment pas fournir les données bancaires sur ces plateformes au risque de se faire arnaquer.

Vous devez alors mettre en place une stratégie marketing convaincante pour mieux les accrocher. Sachez aussi que tous les CMS ne sont pas compatibles avec les réseaux sociaux. Prenez alors conseils chez des experts pour connaître les plateformes via lesquelles il faut mener vos campagnes sur ces médias. PrestaShop n’est pas compatible avec le Shopping sur Facebook par exemple. Prenez le soin de choisir les médias sociaux adéquats pour votre shopping et les CMS qui marchent avec ceux-ci.


Lire aussi : Faut-il préférer WordPress à un autre CMS ?


Comment fonctionne exactement le shopping social ?

Maintenant que vous connaissez les atouts et limites du shopping social, il est opportun d’expliquer son mode de fonctionnement. En vérité, le social commerce consiste à faire une intégration des fonctionnalités du e-commerce aux réseaux sociaux. Dans ce modèle de vente, les internautes peuvent passer directement à l’achat depuis leur flux social. Ils découvrent les produits sous forme de photos, de publications ou de vidéos et peuvent faire l’achat en un clic.

En général, les publications proposent un bouton d’achat direct qui redirige directement les acheteurs sur la page de vente ou le site web. Les clients pourront faire leur achat en toute simplicité. Toutefois, ils partagent leur expérience d’achat, leurs avis et commentaires avec les autres abonnés pour rendre la communauté plus dynamique. Les entreprises utilisent ensuite des outils digitaux intégrés aux réseaux sociaux pour faire l’analyse des performances commerciales.

En somme, le shopping social est une belle approche pour les entreprises qui font du commerce en ligne. Il leur permet d’attirer plusieurs profils de prospects et d’accroître les ventes. Selon vous, quelles sont les contraintes de cette forme de commerce ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *